Bebe bien etre

Quel avenir pour un enfant né sous X ?

A titre de rappel, traditionnellement, un enfant né sous X est définit comme la possibilité pour une femme d’abandonner son nouveau-né aux services de l’Etat et le droit de demeurer anonyme. En d’autres termes, après accouchement, la femme abandonne le bébé sans que soit révélée son identité, etc. Bref, l’accouchement est censé pas eu lieu. Les motivations pour l’accouchement X sont diverses : sociale, psychologique, l’impossibilité matérielle, absence de désir d’être mère, etc. C’est incroyablement triste mais bien réel ! Alors, y-a-t-il toutefois un avenir pour un enfant né sous X ?

Bon à savoir sur les enfants nés sous X

Malheureusement, sachez à titre indicatif que plus de 600 enfants naissent sans connaître l’identité de leurs parents dans l’Hexagone. En effet, la France fait partie des pays qui permettent légalement aux femmes qui accouchent de ne pas communiquer leur identité. Cependant, dans les autres pays européens, comme la Belgique ou l’Allemagne, ces derniers obligeraient la mère à laisser son identité, son histoire, sa vie… sous plis fermé. Cela permet à l’enfant de connaitre un jour sa filiation. Ce qui n’est pas le cas en France. Toutefois, sous la pression des différentes associations qui militent pour les droits des enfants, la loi s’est assouplie en 2002.

Une femme qui accouche sous X peut aujourd’hui laisser des données identifiables que l’enfant pourra consulter plus tard. Malgré cela, nombreuses sont encore les mères qui accouchent sous X qui ne laissent aucune informations sur son histoire, son identité, etc.

Alors, quel avenir pour un enfant né sous X ? Il convient de noter qu’un enfant sans filiation peut faire l’objet d’une procédure d’adoption. Dès sa naissance, sans mère, il est donc considéré comme pupille de l’Etat, mais provisoirement (les deux premiers mois).Pendant cette période, le père ou la mère peuvent, ensemble ou séparément, reconnaitre l’enfant. Si c’est le cas, l’enfant est alors restitué à ses parents. Dans le cas contraire, il acquiert définitivement le titre de pupille de l’Etat et qui rend possible une procédure d’adoption.

Un désir de discussion, intervenez sur cette rédaction.

Les publications similaires de "Actualité"

  1. 30 Sept. 2018Les bijoux pour bébé sont toujours aussi tendance101 aff.
  2. 5 Sept. 2018Est-ce si compliqué de trouver une nounou à Paris ?145 aff.
  3. 29 Août 2018N'oubliez jamais de faire des photos pour vous souvenir163 aff.
  4. 25 Juil. 2018Participez à un shooting grossesse pour vous en souvenir toute votre vie198 aff.
  5. 22 Juin 2018Le bien être des enfants dans le monde m'a toujours importé240 aff.